Plus
passionné
que jamais!

Rechercher

Imprimer

Taureaux de boucherie 

Des veaux croisés, c’est bien...

Des vaches croisées, c’est encore mieux!

On mentionne souvent, et avec raison, que les croisements de races permettent de produire de meilleurs veaux d’embouche répondant plus adéquatement aux besoins du marché. Ce qu’on ne répète pas assez cependant, c’est qu’en agissant sur des caractères dont l’héritabilité est faible, la vigueur hybride – ou hétérose – produit aussi des effets très intéressants chez les femelles de reproduction : taux de conception plus élevés, moins de mortalités embryonnaires, meilleure résistance aux maladies, longévité et production laitière accrues.

tableau 1
tableau 2
tableau 3

En fait, l’hétérose maternelle (vache croisée) contribue presque deux fois plus que l’hétérose individuelle (veau croisé) à l’augmentation de productivité dans un élevage (tableau 1). Autre bénéfice non négligeable, ce gain s’accompagne d’une économie au chapitre des coûts de production estimée à environ 10 % et attribuable au fait que les femelles croisées produisent plus et plus longtemps que les vaches de race pure (tableaux 2 et 3).

© 2009-2017 Ciaq, société en commandite   Politique de confidentialité | Conception Web