Plus
passionné
que jamais!

Rechercher

Imprimer

Historique  

STARBUCK, la légende

« L'acquisition du jeune Starbuck relève d'une rencontre fortuite où s'est réalisé parfaitement le vieil adage selon lequel "il faut toujours être au bon endroit au bon moment” ».

Inspection de géniteurs

Afin d'étayer ce propos, mentionnons que, chaque printemps, des représentants du Ciaq se rendaient en Ontario afin de prendre des contrats d'accouplements ou d'inspecter des jeunes géniteurs. En mai 1979, Robert Chicoine et Harley Nicholson (1) accomplissaient cette mission.

Laissons à Robert Chicoine le plaisir de nous livrer le récit de cette rencontre imprévue et exceptionnelle du 8 mai 1979.

« À la fin d'une longue journée de déplacements à l'est de Toronto, Harley et moi nous trouvions dans la région de Port Perry avec comme objectif de passer la nuit au Holiday Inn à Oshawa. C'était une journée particulièrement ensoleillée et nous avons donc décidé de prendre le souper au premier restaurant rencontré sur notre chemin pour pouvoir profiter le plus longtemps possible de cette belle journée.

Quelle ne fut pas notre surprise en entrant dans ce petit restaurant de campagne de tomber face à face avec Peter Heffering de Hanover Hill Holsteins qui achevait son repas. Après les échanges habituels sur la température, Pete nous confirmait que sa soirée était libre et qu'il se ferait un plaisir de nous faire visiter le troupeau après notre repas, si cela nous intéressait. Bien sûr, nous avons accepté; c'était toujours un plaisir de visiter Hanover Hill et d'y apprécier la superbe collection de vaches qui y étaient gardées.

Visite du troupeau Hanover Hill

Une des premières vaches que nous avons vue en entrant dans l'étable fut A Anacres Astronaut Ivanhoe, une grande vache qui nous impressionnait beaucoup aussi par ses fortes productions. Elle était fraîche vêlée depuis une quinzaine de jours et paraissait en grande forme. Elle avait donné naissance le 26 avril à un fils par Round Oak Rag Apple Elevation. En réponse à notre question, Pete nous dit qu'il n'avait pas d'engagement pour ce veau et qu'il était disponible. Du même coup, il nous montra ce jeune taureau puisqu'il était dans une stalle presque en face de celle de sa mère. Harley et moi avons eu la même réaction; nous trouvions que c'était un veau de stature exceptionnelle.

La situation était la suivante, nous avions devant nous un jeune taureau qui avait capté notre intérêt dès le premier coup d'oeil, nous aimions sa mère et le prix mentionné pour le jeune taureau était acceptable. Le problème est qu'il était un fils de Round Oak Rag Apple Elevation et nous avions décidé déjà que nous avions assez de fils de ce taureau dans notre programme d'épreuve et qu'il nous fallait nous diversifier. En fait, nos premiers fils de Round Oak Rag Apple Elevation étaient nés en 1973 et certains étaient déjà éprouvés au moment où nous avons vu le jeune Starbuck.

Matière à réflexion

Après avoir fait une visite détaillée du troupeau et discuté la possibilité d'une couple d'accouplements sélectifs avec d'autres vaches, nous avons convenu avec Pete qu'on lui donnerait une réponse dans quelques jours au sujet du jeune taureau, en lui expliquant que notre problème était de décider si oui ou non notre organisation souhaitait soumettre au testage aussi tardivement un autre fils d'Elevation.

Après de longues discussions entre nous au Ciaq et après mûre réflexion, il a été décidé d'acheter le jeune taureau. Je dois avouer que des raisons fort peu scientifiques ont aussi été considérées pour prendre la décision comme, par exemple, le fait que le préfixe Hanover Hill devenait de plus en plus populaire et que nous n'avions pas encore de taureaux portant ce préfixe dans notre batterie de taureaux, et aussi que peut-être cette première transaction avec Hanover Hill nous faciliterait la possibilité d'autres transactions dans le futur.

L’achat de Starbuck

Toujours est-il qu'une lettre datée du 16 mai 1979 a été adressée à Peter Heffering pour lui confirmer notre intention d'acheter le jeune fils de A Anacres Astronaut Ivanhoe par Elevation avec bien entendu une clause indiquant qu'il devrait subir avec succès notre inspection à l'automne. Une note datée du 28 mai et signée par Pete nous confirmait l'acceptation de notre proposition par Hanover Hill. Je n'ai pas besoin d'insister pour dire que Starbuck n'a pas eu de difficulté à passer notre inspection le 15 novembre 1979 lorsque nous sommes retournés le voir. Il était toujours exceptionnel quant à sa stature et il démontrait déjà beaucoup de style et d'angularité avec une qualité d'ossature déjà évidente.

Nous sommes évidemment très fiers au Ciaq d'avoir eu Starbuck dans nos étables. Toutefois, lorsque je me remémore l'histoire de son achat, je dois redevenir tout à fait humble et me rappeler que rien n'avait été planifié de notre part à son sujet. Nous avons été tout simplement au bon endroit au bon moment ».

C'est à Peter Heffering, « ce grand artiste » de l'élevage Holstein, que l'on doit Starbuck; c'est lui qui a imaginé cet accouplement ayant produit ce taureau exceptionnel qui a déjà un impact historique pour le Ciaq et sur l'élevage Holstein tout autour du globe.

(1) Robert Chicoine et Harley Nicholson effectuaient à l’époque les achats de reproducteurs au Ciaq.

La légende de

La carrière exceptionnelle de STARBUCK
Ceux qui connaissent le taureau Hanoverhill STARBUCK, qui ont utilisé sa semence dans leur troupeau ou qui l'ont suivi dans sa montée fulgurante sauront y trouver un intérêt et peut-être y puiser de l'information leur permettant de connaître davantage ce taureau qui a révolutionné l'élevage Holstein.

Starbuck est mort le 17 septembre 1998 au terme d’une glorieuse carrière en insémination artificielle qui aura duré 19 ans et 4 mois. Moins de deux ans plus tard, le veau STARBUCK II, clone du célèbre taureau du CIAQ naissait le 7 septembre 2000 à Saint-Hyacinthe.

© 2009-2017 Ciaq, société en commandite   Politique de confidentialité | Conception Web